Découvrez la puissance de Stradoji Premium

Hello ! Nous avons remarqué que tu es inscris sans être abonné...
Tu loupes 95% de la puissance de notre plateforme. Dans ce webinar tu vas découvrir :

Condition d’accès à
Stradoji Premium
Sylvain t’expliquera comment accéder à notre nouvelle offre premium et quel plan prendre en fonction de ta situation
Comment l’offre Premium
va changer ta vie
L'investissement est une jungle impitoyable ou il est très facile de se perdre. Nous allons te donner la carte pour avancer dans ce monde
Comment rendre ta
nouvelle vie pérenne
Sylvain t’expliquera comment, après ton changement de vie, tu peux faire en sorte que ça dure dans le temps
Félicitations, tu es inscrit pour notre Atelier
de présentation de l’offre Stradoji Premium
Atelier présentation
Stradoji Premium
Par sylvain March - Fondateur de Stradoji
30 Avril à 12h00
90 min
Erreur lors de votre inscription à l'atelier.
Réservez une démonstration offerte
de la solution Stradoji
Un spécialiste vous préparera un plan d'investissement personnalisé offert ( Durée : 30-45 min )
Remplissez vos coordonnées pour être recontacté rapidement :
Informations 100% sécurisées
Atelier en ligne offert
Comment nos clients décuplent leur patrimoine grâce aux crypto-actifs
Sans risque excessif Sans connaissances techniques Sans y passer des heures
Sylvain March fondateur de Stradoji
Présenté par Sylvain March - Fondateur de
Sylvain March le fondateur de Stradoji

90 Minutes de contenu exclusif (pas de rediffusion)

Découvrez comment superformer les marchés traditionnels

LE plan d'investissement sur-mesure que vous pouvez adapter à vos besoins

Ce Dimanche à 11h00 !
Votre inscription est presque finalisée
Atelier en ligne offert
Découvrez comment générer des revenus passifs grâce aux crypto-actifs
Entrez simplement votre email et accédez à notre atelier exclusif du Dimanche 2 Juin à 11h00.
Vos informations sont 100% sécurisés
Ce Dimanche à 11h00 !
Accédez en illimité à tous les articles

En plus de votre inscription gratuite, recevez également :

Le plan d’investissement adaptable qui a permis à nos clients de réaliser en moyenne +120% de plus-values en 2023.

(d’une valeur de 250€)

La nouvelle fiscalité change-t-elle la donne pour les traders particuliers ?

Mis à jour le 06 Juin. 2023 à 21h03

Il ne vous aura pas échappé que notre pays est un champion dans la modification des règles fiscales.

Le gouvernement Hollande cependant bat un record, avec des dizaines « d’ajustements » en tout genre, avec un acharnement particulier sur les revenus du capital.

Alors peut-on encore s’en sortir en France en tant que trader amateur ?

Petit bilan des dernières années :

Durant le gouvernement Sarkozy, des augmentations avaient déjà été réalisées, notamment le passage progressif du taux de CSG de 11% à 13.5% durant son mandat.

Cela avait affecté de manière directe les revenus des investisseurs, puisque c’est un impôt qui est obligatoirement ponctionné sur les plus values, quelles que soit les abattement fiscaux par ailleurs.

Avec Hollande cependant, on entre dans une nouvelle dimension :

  • Imposition au même taux que les revenus du travail, en soumettant les plus-values directement à l’impôt sur le Revenu (IR)
    (Autrement dit : vous payez une 1ère fois sur ce que vous avez gagné en travaillant dur, et on vous reprend la même chose si vous essayez de faire fructifier votre capital !)
  • Taxe sur les transactions financières (TTF) qui prélève 0,2% sur chaque opération boursière sur les titres vifs du SBF 120.
  • Proposition de prélèvement rétroactif de la CSG, annoncée le 26 septembre dernier, sur les anciens contrats d’assurance vie, de PEA et de PEL.
    ( plus d’infos ici : http://lecercle.lesechos.fr/ )

Cette liste est loin d’être exhaustive, mais cela représente le gros des mesures qui nous concernent.

Au final, quelles conséquences ?

Si on reste calmes (je sais c’est dur!) et qu’on analyse objectivement les différents points :

1 – La taxation des plus-values sur l’IR, ne fait mal qu’aux hauts revenus.

Si vous avez un IR sur la tranche à 0%, 5,5% ou 14%, cela reste raisonnable.

A 30% cela commence à faire plus mal, mais n’oubliez pas que cette imposition peut être réduite voire supprimée :

  • si vous logez votre trading actif au sein d’un PEA
  • que vous utilisez l’abattement de 40% sur le compte-titres pour vos placements long terme (détention d’au moins 6 ans).

2 – La TTF est une vaste blague. Elle ne concerne que le SBF 120, que les titres vifs (pas les produits dérivés), et seulement au delà d’une journée de détention.

En pratique elle n’a aucun impact puisque :

3 – Le prélèvement rétroactif de la CSG n’impacte que les vieux contrats, détenus depuis plus de 10ans.

De plus, le gouvernement à fait marche arrière sur le PEA et le PEL, face à une condamnation unanime du procédé, à la fois déloyal et anticonstitutionnel.

Rester vigilant sur la suite des événements :

S’informer sur l’évolution de la fiscalité, et ajuster ses placements en conséquence, fait partie de l’activité du trader et de l’investisseur.

C’est certes pénible, et souvent décevant (on va rarement dans le sens de l’allègement!) mais il faut l’accepter et le prendre en compte.

Voici un petit « heads up » de ce qu’il faut surveiller prochainement :

Cela devrait concerner la fiscalité de la transmission des gros contrats (succession), et la création d’une nouvelle assurance-vie « Eurocroissance » qui permettra d’investir dans les actions Euro tout en ayant une garantie de ne pas perdre en capital. Reste à voir les conditions.

  • Le FMI a donné son accord officiel aux états Européens, pour que ceux-ci puissent ponctionner 10% de tous nos comptes bancaires, pour rembourser la dette.

Un Chypre à l’échelle Européenne.

Je sais, c’est hallucinant, et ce n’est pas une blague : http://m.express.be/business/fr/economy/le-fmi-vient-de-donner-son-feu-vert-pour-une-taxation-de-10-de-votre-epargne/196938.htm

Je dirais également que la France n’est pas le centre du monde, et l’expatriation reste toujours une option.
Voici un petit guide de capital sur le sujet :
http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/les-pays-ou-il-fait-bon-s-expatrier-884183

Qu’en pensez-vous ?
Avons-nous atteint le point critique, ou les rétropédalages politiques rendent finalement la situation encore acceptable ?

Une petite blague pour conclure 🙂 :

blague impots
Trader particulier depuis 2002, j'ai quitté mon job dans l'informatique en 2009 pour me consacrer à temps plein au Trading et vivre de cette activité en voyageant. En 2012 je fonde EnBourse, afin de partager mon expérience et accompagner une nouvelle génération dans ce nouveau métier du 21ème siècle : Trader Indépendant.
Commentaires
6 COMMENTAIRES
Trier par :
Trier par :
newest oldest most voted
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Gaël de zenoption
13 mars 2014 12:46

Bonjour Syvain, pourrais-tu stp republier ce commentaire avec mon nouveau pseudo et update concernant le site web?
Merci beaucoup. Gaël

Pour moi la France est clairement un enfer fiscal (pas que sur la taxation du capital).
Quand on est trader indépendant à plein temps, on essaie de réduire au maximum nos charges fixes, et les dépenses inutiles, pour se libérer psychologiquement, et car nos revenus sont aléatoires. Les impôts sont une énorme charge, qui peut être optimisée (expatriation).
De plus il y a une véritable prise de risque (que ce soit dans l’investissement ou la spéculation, mais la spéculation n’est pas un gros mot et est utile au marché). La relation avec le fisc et l’Etat c’est : pile tu gagnes, face, je perds.
Les impôts excessifs sont clairement un frein à la réussite, à la prise de risque, à l’innovation en France.
Notre seul moyen de révolte selon moi est l’expatriation.

Gaël
8 novembre 2013 14:57

Pour moi la France est clairement un enfer fiscal (pas que sur la taxation du capital).
Quand on est trader indépendant à plein temps, on essaie de réduire au maximum nos charges fixes, et les dépenses inutiles, pour se libérer psychologiquement, et car nos revenus sont aléatoires. Les impôts sont une énorme charge, qui peut être optimisée (expatriation).
De plus il y a une véritable prise de risque (que ce soit dans l’investissement ou la spéculation, mais la spéculation n’est pas un gros mot et est utile au marché). La relation avec le fisc et l’Etat c’est : pile tu gagnes, face, je perds.
Les impôts excessifs sont clairement un frein à la réussite, à la prise de risque, à l’innovation en France.
Notre seul moyen de révolte selon moi est l’expatriation.

Michel de Trading Attitude
Michel de Trading Attitude
31 octobre 2013 08:31

Moi président, je creuserai la dette 10 fois plus vite !
Moi président, …

Ce n’est pas 10% de notre épargne qu’ils vont prendre, mais bien plus dans les années qui viennent, incapables qu’ils sont de réduire les dépenses sociales.

sam ventura
sam ventura
30 octobre 2013 21:52

au dernier nouvelle le gang de matigion aurait reculé sur la taxation du PEA / PEL