Découvrez la puissance de Stradoji Premium

Hello ! Nous avons remarqué que tu es inscris sans être abonné...
Tu loupes 95% de la puissance de notre plateforme. Dans ce webinar tu vas découvrir :

Condition d’accès à
Stradoji Premium
Sylvain t’expliquera comment accéder à notre nouvelle offre premium et quel plan prendre en fonction de ta situation
Comment l’offre Premium
va changer ta vie
L'investissement est une jungle impitoyable ou il est très facile de se perdre. Nous allons te donner la carte pour avancer dans ce monde
Comment rendre ta
nouvelle vie pérenne
Sylvain t’expliquera comment, après ton changement de vie, tu peux faire en sorte que ça dure dans le temps
Félicitations, tu es inscrit pour notre Atelier
de présentation de l’offre Stradoji Premium
Atelier présentation
Stradoji Premium
Par sylvain March - Fondateur de Stradoji
30 Avril à 12h00
90 min
Erreur lors de votre inscription à l'atelier.
Réservez une démonstration offerte
de la solution Stradoji
Un spécialiste vous préparera un plan d'investissement personnalisé offert ( Durée : 30-45 min )
Remplissez vos coordonnées pour être recontacté rapidement :
Informations 100% sécurisées
Atelier en ligne offert
Comment nos clients décuplent leur patrimoine grâce aux crypto-actifs
Sans risque excessif Sans connaissances techniques Sans y passer des heures
Sylvain March fondateur de Stradoji
Présenté par Sylvain March - Fondateur de
Sylvain March le fondateur de Stradoji

90 Minutes de contenu exclusif (pas de rediffusion)

Découvrez comment superformer les marchés traditionnels

LE plan d'investissement sur-mesure que vous pouvez adapter à vos besoins

Ce Dimanche à 11h00 !
Votre inscription est presque finalisée
Atelier en ligne offert
Découvrez comment générer des revenus passifs grâce aux crypto-actifs
Entrez simplement votre email et accédez à notre atelier exclusif du Dimanche 30 Juin à 11h00.
Vos informations sont 100% sécurisés
Ce Dimanche à 11h00 !
Accédez en illimité à tous les articles

En plus de votre inscription gratuite, recevez également :

Le plan d’investissement adaptable qui a permis à nos clients de réaliser en moyenne +120% de plus-values en 2023.

(d’une valeur de 250€)

Prix des matières premières en hausse : Diagnostic 2020

exemples de matières premieres miées au métal, aux produits agricoles et à l'énergie
Mis à jour le 26 Oct. 2023 à 12h58

La crise sanitaire internationale fragilise l’économie mondiale. Nous avons déjà évoqué les impacts désastreux sur les activités liées par exemple au transport mondial : automobile, aérien, aéronautique…

Le marché des matières premières ne sort pas indemne du choc sans précédent provoqué par la pandémie du Covid-19.

Stradoji revient sur la particularité de ce marché, qui touche notamment les secteurs de l’énergie, des métaux, et des produits agricoles.

Spécificité des matières premières

Le principe du mécanisme de fixation des prix des matières premières dépend de l’équilibre entre l’offre et de la demande des différents types de produits.

La situation actuelle est inédite par son ampleur ! La pandémie du Covid 19 perturbe, et l’offre, et la demande.

La Banque Mondiale analyse cette situation dans son dernier rapport Commodity Markets Outlook :

« L’impact est à la fois direct, résultant des mesures de confinement décidées pour enrayer la propagation du virus et de la désorganisation des chaînes d’approvisionnement. Et indirect, puisque la riposte mondiale ralentit la croissance, laissant entrevoir ce qui devrait être la pire récession internationale depuis des décennies ».

Graphique comparant l'évolution des prix des différentes matières premières en mars 2020
Graphique comparatif de l’évolution du prix des différentes matières premières disponibles sur les marchés – Source : Banque Mondiale / World Bank, mars 2020

Prix de l’énergie et des métaux en net repli !

Et les conséquences ne se sont pas fait attendre, notamment sur le secteur de l’énergie.

Globalement, les prix des matières premières ont chuté de 18,4% au 1er trimestre 2020.

Demande en repli, production excédentaire et capacités de stockage quasiment atteintes, le pétrole brut affiche le repli le plus prononcé, avec en moyenne une baisse de plus de 50% depuis le début d’année.

L’or, métal précieux par excellence, préserve sa « réputation » de valeur refuge, et observe une légère progression.

Alors que le platine, s’effondre de plus de 20% en raison de son utilisation dans le cadre de la fabrication automobile, mise à l’arrêt…

Par ailleurs, les prix des métaux industriels, comme le cuivre et le zinc, ont également baissé en raison de la mise en pause de la demande chinoise qui représente plus de 50% des achats.

Matières premières agricoles : des cours avoisinant les plus bas historiques

L’alimentation est mondialisée, et assurée par de grandes puissances agricoles.

Ainsi, l’onde de choc économique qui perturbe les chaînes d’approvisionnement impacte fortement les prix agricoles.

Si la moyenne des produits dits de base, semblent stabilisés depuis début d’année, certains produits agricoles sont particulièrement impactés.

Parmi eux, le caoutchouc, dont le prix a perdu 25% depuis les plus hauts observés en janvier dernier, affecté par la mise à l’arrêt de l’industrie automobile.

Ou encore l’orge brassicole, qui a atteint son plus bas historique, en raison de la fermeture contrainte des établissements ou structures recevant du public.

Le confinement de la moitié de la population de la planète a provoqué une baisse de la demande mondiale de plusieurs céréales et oléagineuses utilisées dans la production de biocarburant, comme l’éthanol.

Ainsi, les cours du sucre, de l’huile de palme, du colza ou encore du maïs ont connu des chutes spectaculaires ces dernières semaines, dans le sillage de ceux du pétrole brut. Ces matières premières sont utilisées comme des alternatives à l’or noir.

Exemples de réactions en chaîne ayant impacté les prix des matières premières agricoles

– Le Brésil, grand producteur de canne à sucre, a ainsi redirigé toute sa production de l’éthanol vers le sucre alimentaire, et a provoqué une chute des cours de ce dernier.

– Les États-Unis, premier producteur mondial de maïs, ont été obligés de réorienter une part de leur production dédiée à l’éthanol, vers l’alimentation animale. Le surplus (souvent détruit !) a entraîné non seulement une baisse du cours du maïs vers ses plus bas historiques, mais a aussi impacté le prix du bétail.

Graphique du prix du maïs depuis le 01 janvier 2020 en UT daily
Le prix du Maïs (Corn) affiche une baisse continue depuis le début d’année (-20%), avec un infléchissement très marqué depuis les tensions liées au coronavirus (mi-février 2020)

Du point de vue de l’investisseur

Les prix de la majorité des matières premières ayant été particulièrement impactés, le potentiel de baisse des prix pourrait être limité, alors que la hausse pourrait-être explosive.

En effet, les mesures de déconfinement et de reprise économique, pourraient favoriser le rattrapage des prix de certains cours de matières premières (métaux, énergie…).

Si les conditions climatiques entrent en jeu, et ne permettent pas d’assurer des récoltes suffisantes, les prix actuels des céréales pourraient fortement augmenter.

Malgré l’apparent « réchauffement » entre les deux géants commerciaux, le regain de tensions diplomatiques entre la Chine et les États-Unis pourrait accroître la volatilité de certains prix agricoles, notamment le soja et le porc.

Clemence CL
- Rédactrice financière
Historienne de formation, et férue d'économie et de géopolitique, j'ai intégré la Communauté d'EnBourse en 2017. Grâce aux formations et à l'accompagnement des coachs de la première édition d'Elite, je me suis lancée véritablement dans le trading. Adepte du swing trading, j'apprécie particulièrement le marché des matières premières et des indices, mais n'hésite pas à saisir les opportunités du marché actions et des cryptos !
Commentaires
2 COMMENTAIRES
Trier par :
Trier par :
newest oldest most voted
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Frederic65
8 mai 2020 15:44

Super resume Clemcence, merci a toi!
Concernant le Ble, je sais que la Russie premier exportateur mondial a decide depuis le 17 Avril de cesser
ses exportations de ble jusqu’au 1er Juillet pour preserver la demande interieure. Du coup, a terme le prix du ble pourrait peut-etre augmenter?
Il faut que commence a m’interesser plus serieusement a ce types d’instruments.