Découvrez la puissance de Stradoji Premium

Hello ! Nous avons remarqué que tu es inscris sans être abonné...
Tu loupes 95% de la puissance de notre plateforme. Dans ce webinar tu vas découvrir :

Condition d’accès à
Stradoji Premium
Sylvain t’expliquera comment accéder à notre nouvelle offre premium et quel plan prendre en fonction de ta situation
Comment l’offre Premium
va changer ta vie
L'investissement est une jungle impitoyable ou il est très facile de se perdre. Nous allons te donner la carte pour avancer dans ce monde
Comment rendre ta
nouvelle vie pérenne
Sylvain t’expliquera comment, après ton changement de vie, tu peux faire en sorte que ça dure dans le temps
Félicitations, tu es inscrit pour notre Atelier
de présentation de l’offre Stradoji Premium
Atelier présentation
Stradoji Premium
Par sylvain March - Fondateur de Stradoji
30 Avril à 12h00
90 min
Erreur lors de votre inscription à l'atelier.
Réservez une démonstration offerte
de la solution Stradoji
Un spécialiste vous préparera un plan d'investissement personnalisé offert ( Durée : 30-45 min )
Remplissez vos coordonnées pour être recontacté rapidement :
Informations 100% sécurisées
Atelier en ligne offert
Comment nos clients décuplent leur patrimoine grâce aux crypto-actifs
Sans risque excessif Sans connaissances techniques Sans y passer des heures
Sylvain March fondateur de Stradoji
Présenté par Sylvain March - Fondateur de
Sylvain March le fondateur de Stradoji

90 Minutes de contenu exclusif (pas de rediffusion)

Découvrez comment superformer les marchés traditionnels

LE plan d'investissement sur-mesure que vous pouvez adapter à vos besoins

Ce Dimanche à 11h00 !
Votre inscription est presque finalisée
Atelier en ligne offert
Découvrez comment générer des revenus passifs grâce aux crypto-actifs
Entrez simplement votre email et accédez à notre atelier exclusif du Dimanche 2 Juin à 11h00.
Vos informations sont 100% sécurisés
Ce Dimanche à 11h00 !
Accédez en illimité à tous les articles

En plus de votre inscription gratuite, recevez également :

Le plan d’investissement adaptable qui a permis à nos clients de réaliser en moyenne +120% de plus-values en 2023.

(d’une valeur de 250€)

Unilever en hausse : les biens de consommation, LE secteur de 2020 ?

Consommation
Mis à jour le 06 Juin. 2023 à 20h49

Les fabricants du secteur des biens de consommation se sont efforcés ces dernières années de suivre l’évolution des préférences des consommateurs.

Les retombées du virus représentent un avantage significatif pour les investisseurs, car le secteur verra ses ventes et ses bénéfices obtenir un avantage sans précédent en raison de l’évolution des tendances de consommation.

Stradoji revient sur les performances d’Unilever et fait le point sur ce secteur particulièrement intéressant pour cette année 2020.

Unilever, des résultats intéressants ?

Les actions d’Unilever ont fait un bond, car l’essor de la restauration à domicile et la demande de produits d’hygiène ont amorti l’impact du coronavirus sur les ventes du géant de la consommation.

L’action a augmenté de 7 % à 46,34 £, Unilever ayant annoncé une baisse de seulement 0,3 % de ses ventes au deuxième trimestre, une performance bien meilleure que la chute de 4,3 % que les investisseurs attendaient.

Cela a contribué à faire grimper le FTSE 100 de 39 points, soit 0,6 %, à 6 246.

Dans l’ensemble, les bonnes performances d’Unilever sur la période et une stratégie de plus en plus ciblée ont fait pousser un soupir de soulagement aux investisseurs.

Les résultats annoncés sont considérablement meilleurs que prévu.

La forte demande de produits d’hygiène a permis de compenser la baisse des ventes de produits alimentaires et de boissons.

Cotation Unilever
Cours de l’action Unilever du 01 janvier 2020 au 23 juillet 2020 (UT daily).

Dans un environnement commercial difficile, Unilever a dépassé l’estimation la plus élevée des analystes, tant en termes de chiffre d’affaires que de résultat.

Unilever est un géant iconique et puissant possédant de très nombreuses marques tel que Ben & Jerry’s, Lipton, Skip, Signal ou encore Cajoline.

Les biens de consommation, un secteur prometteur ?

Presque du jour au lendemain, c’est tout le modèle à court et moyen terme d’une industrie entière qui a changé à cause du coronavirus.

Les fondamentaux des affaires n’ont jamais été aussi solides pour les grandes entreprises fabriquant des biens de consommation.

Au cours des dernières années, les grandes entreprises alimentaires ont lutté pour revitaliser leurs marques traditionnelles dans un environnement hostile à leurs produits.

En effet, les consommateurs du millénaire sont moins fidèles aux marques que les générations précédentes, les gens recherchant des aliments plus sains et moins transformés et les détaillants se sont améliorés en développant des alternatives (marques de distributeur de haute qualité).

Les consommateurs seront moins enclins à rechercher les meilleures offres pour entrer et sortir des magasins rapidement et en toute sécurité.

Ils seront également plus enclins à s’approvisionner en produits à prix régulier ou à payer pour des services d’enlèvement et de livraison.

La disponibilité, la commodité et la sécurité des produits apparaissent comme les facteurs les plus importants pour les acheteurs depuis l’apparition de la COVID-19, l’emportant sur les prix bas et les promotions.

Les fabricants seront moins dépendants des dépenses promotionnelles, ce qui se traduira par un pourcentage plus élevé de ventes brutes converties en ventes nettes.

Les distributeurs devront augmenter leurs stocks, inversant ainsi une tendance qui dure depuis des décennies.

Au cours de la dernière décennie, les détaillants alimentaires ont été soumis à des pressions pour améliorer leur fonds de roulement et leur efficacité opérationnelle, ce qui a entraîné une baisse des niveaux de stocks disponibles tant au niveau des magasins que des entrepôts.

Les grands fabricants disposent des ressources nécessaires au niveau de la chaîne d’approvisionnement et bénéficient d’économies d’échelle pour faire face efficacement à une augmentation soutenue de la demande.

Ils sont mieux équipés pour maintenir des niveaux de service élevés par rapport à leurs homologues plus petits ainsi qu’aux marques des magasins.

Les détaillants sont également plus susceptibles de structurer leur chaîne d’approvisionnement pour donner la priorité aux articles à fort volume provenant des principaux vendeurs de produits alimentaires.

Côté investisseurs : ce secteur présente-t-il des opportunités ?

Le secteur des biens de consommation a été l’un des secteurs les plus résistants aux effets dévastateurs de la pandémie.

Comme c’est souvent le cas, même en période de plus grande précarité, les consommateurs continueront à exiger le strict nécessaire.

De nombreux produits de consommation présentent souvent une faible élasticité de la demande par rapport aux revenus, voire une élasticité négative.

Cela signifie que la baisse générale des niveaux de revenus, que l’on observe généralement en période de récession, sera compensée par une baisse proportionnellement plus faible du nombre de biens de consommation demandés, voire par une augmentation pour certains biens de moindre qualité.

En période d’incertitude économique, les consommateurs ont tendance à se détourner des produits de luxe pour se tourner vers des produits à plus forte valeur ajoutée, ce qui profite aux entreprises de biens de consommation, comme Unilever, entre autres.

Arnaud Robillard
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous